David DAHAN
Coco
Format Prix € TTC
70 X 70 sur demande
Contact & commander
Ajouter à ma galerie


David DAHAN

David DAHAN naît à Casablanca en 1961 et grandit au Maroc, se nourrissant de toute la mystique judéo-andalouse dont il est originaire. Artiste à 360°, grand voyageur, la musique et la peinture lui permettent dans un premier temps de raconter sa vision du monde. Il travaille entre Paris, Londres, Bruxelles et la Californie ou il commence à exposer ses oeuvres. Au début des années 2000, David Dahan s'immerge dans la technologie et s'intéresse aux moyens « d’expression artistique » que celle-ci peut lui offrir , l’Art Digital devient alors son nouveau laboratoire. À l'heure des widgets et réseaux sociaux, les codes et le langage universel du « world wide web » l'intéressent, il mélange ses derniers à l'art figuratif en utilisant la typographie, l'anamorphose, le cubisme ou encore l'architecture via le langage des chiffres et des symboles. Ainsi, de ses à-plats de couleurs et de chiffres naissent des oeuvres dont les idées sont immédiatement véhiculées. Fort tempérament mais subtil, Véritable passionné, esthète, David Dahan ne laisse rien ni personne limiter sa créativité, en témoigne ses réalisations avec caractère qui révèlent une histoire derrière les chiffres. En les utilisant pour créer des personnages, messages universels ou atmosphères, il réussit à conjuguer, transcender sans calculer. David DAHAN redonne sa toute puissance au chiffre, fort, symbolique, mystique, celui qui marque, qui raconte, ou celui qui porte bonheur. Le chiffre fétiche prend tout son sens et nous renvoie à nos propres archétypes. Les couleurs, les formes et les messages sont autant de clins d’oeil en hommage à ses pairs maîtres dans l’art calligraphique orientale. Par sa volonté de créer des oeuvres mélangeant l'art digital à l'ancestral tout en refusant la modernité de la duplication ou reproduction à l’infinie, David Dahan tente d'atteindre un renouveau artistique. Remarqué puis représenté par la Galerie Perahia à Paris, spécialisée dans l’art contemporain en septembre 2014, il y expose désormais de façon permanente.